La thérapie craniosacrale


Historique et philosophie

La thérapie craniosacrale a ses racines dans l'ostéopathie, à la fin des années 70, l'ostéopathe américain et chercheur John Upledger utilisa pour la première fois le terme craniosacral thérapie. Ce mot est une composition de "cranio" pour Cranium et "Sacral" pour Sacrum. La palpation du rythme craniosacral est l'art de toucher, d'examiner et d'explorer les structures sous la peau, leurs formes, leurs mouvements et leurs relations, les uns avec les autres.

La thérapie craniosacrale respecte l'équilibre naturel du corps et soutient la capacité d'autocorrection qui est le fondement de la santé. Elle est une approche de toucher très douce et légère qui libère des tensions profondes dans le système nerveux central de façon que tous les autres systèmes puissent se détendre et s'autocorriger. Elle aide à libérer naturellement les douleurs, le stress et les inconforts.

Ayant une action profonde via l'axe craniosacrale, le thérapeute travaille sur le rééquilibrage de l'ensemble du système nerveux central. Par son écoute ainsi que par sa qualité de toucher, le thérapeute identifie les zones restrictives, il encourage le rétablissement du rythme qui facilite le retour de l'équilibre et du bien-être.

Les effets de la thérapie sont perçus par une relaxation profonde, il en résulte une grande détente, avec un sentiment de se trouver avec soi-même dans un profond bien-être ce qui conduit à une amélioration physiologique et psychique. Pendant le traitement, des réactions provenant de différents niveaux de conscience peuvent se manifester: des images du passé, des pensées, des sentiments, des odeurs, etc. tout ceci fait partie du processus de correction.

 

Applications thérapeutiques

 

·     détend le système nerveux, améliore le sommeil, agit sur les maux de tête, les migraines, les problèmes d’apprentissage, la dyslexie, la dyscalculie (problèmes avec les  chiffres), l’acouphène, les problèmes d’équilibre  et les vertiges, les problèmes d’hypertonie chronique,

·     réduit les tensions psycho-émotionnelles de l’anxiété et la dépression

·     agit sur les troubles de l’ATM (articulation temporo-mandibulaire), les infections des oreilles, les dysfonctions endocriniennes (hormonales), etc.

·     améliore l’échange des fluides physiologiques et dégage les effets négatifs après un choc ou un traumatisme, les opérations chirurgicales ou dentaires, les traumatismes liés à la naissance

 

Contre-indications

 

·     une blessure récente, un traumatisme crânien/ cérébral récent, un infarctus cérébral, une tumeur ou une pression intracrânienne élevée

·     toute autre condition dans laquelle les modifications de pression des fluides dans le cerveau pourraient être néfastes